Construction bois

Construction de maison bois

Construction bois

Construction bois sous la neige

L'excellente isolation est une des principales qualité de la maison bois

Construction bois sous la neige

Le bardage

Les possibilités de bardages

Le bardage

Construction moderne BBC

Les maisons construites en bois offrent un aspect design et moderne.

Construction moderne BBC

Des constructions atypiques

Nos constructions ont ce petit côté atypique qui plait tant !

Des constructions atypiques

Des constructions qui durent

les constructions en bois offrent de nombreuses qualités

Des constructions qui durent

Maison de famille en bois

Des maisons chaleureuses pour toute la famille

Maison de famille en bois

Maison et environnement

Nos maisons s'adaptent à leur environnement.

Maison et environnement

Economie et écologie

Nos maisons respectent l'environnement

Economie et écologie

modernité

Des constructions modernes

modernité

  

Génération Bois


12 allée du Bedat
33650 SAINT MEDARD D'EYRANS

05 56 72 66 94

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



RT 2012

I. PRÉSENTATION DE LA RT 2012

La nouvelle réglementation thermique 2012 (dite « RT 2012 ») pose des objectifs ambitieux en matière d’efficacité énergétique avec un maximum d’énergie consommée fixé à 50 kWhep/(m².an) en moyenne, divisant ainsi par 3 le niveau maximal de consommation fixé par la précédente RT 2005. La RT 2012 impose des normes élevées en matière d’isolation et de système énergétique, mais elle exige aussi une réduction des besoins dès la conception du projet avec des objectifs à atteindre en matière de conception bioclimatique et de confort d’été. En complément des obligations de résultat ont été créées de nouvelles exigences minimales de moyens, et un système d’attestations de prise en compte de la RT 2012, afin de garantir la bonne application de la réglementation.

Note : toutes les valeurs d’énergie sont exprimées en énergie primaire (ep). C’est l’énergie naturelle consommée, tandis que l’énergie finale (ef) est l’énergie produite, qui ne comprend ainsi pas les pertes dues à la production, au transport de l’énergie primaire et à l’efficacité des machines. C’est la raison pour laquelle on parle du facteur 2,58 pour l’électricité : Dans la production d’électricité en France, il faut multiplier par 2,58 la consommation d’électricité pour savoir quelle est la quantité d’énergie primaire qui a été utilisée (pétrole, uranium, vent, énergie solaire, eau).

 

II. A QUI S’APPLIQUE-T-ELLE ?

Depuis le 1er janvier 2013, il est nécessaire qu’elle soit prise en compte pour valider tout permis de construire pour les bâtiments suivants :

  • Bâtiments à usage d’habitation
  • Bureaux
  • Bâtiments à usage industriel et artisanal

Toute extension de ces bâtiments nécessitant un permis de construire est concernée au même titre par la RT 2012. Pour mémoire, sont soumis à permis de construire tous les bâtiments neufs et les extensions de bâtiment existant de plus de 20 m² (40 m² dans certains cas, Article R*421-14 du Code de l’urbanisme)

 

III. EXIGENCES DE RÉSULTAT DE LA RT 2012

Afin d’être conforme à la RT 2012, un bâtiment neuf ou une extension de bâtiment soumise à permis de construire devra respecter 3 exigences globales :

1/ Exigence d’efficacité énergétique minimale du bâti BBiomaxcarte

Le coefficient Bbio, qui correspond au besoin bioclimatique, est calculé par la soustraction de l’apport gratuit de chaleur (chaleur humaine, chaleur du soleil, effet joule des équipements en marche) aux pertes enregistrées (pertes naturelles par fuite énergétique et besoins des usagers) et il est exprimé en points. Il caractérise l’efficacité énergétique du bâtiment. L’efficacité énergétique minimale du bâtiment est définie par le coefficient Bbiomax. Il impose une limitation du besoin en énergie pour les composantes liées à la conception du bâti, par son optimisation indépendamment des systèmes énergétiques mis en œuvre. Cette optimisation est obtenue par une isolation maximale et par une conception bioclimatique.

2/ Exigence de consommation maximale Cepmax

L’exigence de consommation maximale Cepmax définit la consommation maximale à ne pas dépasser dans un bâtiment au cours de l’année. 5 usages sont pris en compte pour son calcul : le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire, les éventuels systèmes de climatisation, l’éclairage du bâtiment et les systèmes auxiliaires. Cette valeur est fixée à 50 kWhep/(m².an). C’est une moyenne, qui peut être modulée à la hausse ou à la baisse suivant la zone climatique et l’altitude à laquelle le bâtiment se trouve, ses caractéristiques, son usage et ses émissions de gaz à effet de serre (pour le bois énergie et les réseaux de chaleur) Ainsi, le coefficient Cep correspond à la consommation du bâtiment en énergie primaire sur l’année dans des conditions optimales d’utilisation (ie : température intérieure d’hiver à 19°C, extinction des appareils électriques inutilisés, etc.), déduction faite de l’électricité produite à demeure (à hauteur d’un maximum de 12 kWhep/(m².an)).

3/ Exigence de confort d’été Ticmax

L’exigence de confort d’été Ticmax définit une valeur maximale de 26°C de la température intérieure conventionnelle (Tic : température maximale atteinte à l’intérieur du bâti lors d’une séquence de 5 jours consécutifs de forte chaleur). L’exigence d’efficacité minimale du bâti Bbiomax imposant une conception bioclimatique optimale, il est considéré que les bâtiments RT 2012 peuvent en général se passer de systèmes de climatisation afin de maintenir la Tic du bâtiment inférieure à cette Ticmax.

 

IV. EXIGENCES DE MOYENS DE LA RT 2012

Outre les trois grandes exigences de résultat, la RT 2012 prévoit aussi des exigences de moyens : Pour les bâtiments de logement en général :

  • Traitement de l’étanchéité à l’air (test de la porte soufflante ou démarche qualité)
  • Surface minimale de baies vitrées (1/6 de la surface habitable au minimum)
  • Mise en place de systèmes permettant de mesurer/estimer la consommation d’énergie des logements (exception faite du bois) et d’en informer ses occupants
  • Dispositifs manuels et automatiques permettant de mettre en marche/arrêt les installations de chauffage/refroidissement/éclairage des locaux
  • Traitement des ponts thermiques

De plus, pour les maisons individuelles ou accolées : Recours obligatoire à au moins une énergie renouvelable (avec une production supérieure à 5 kWhep/(m².an)) Pour les bâtiments autres que ceux destinés au logement, le recours aux énergies renouvelables n’est pas requis mais est recommandé.

 

V. ATTESTATIONS DE PRISE EN COMPTE DE LA RT 2012 / CERTIFICATIONS

Depuis la RT 2012, le maître d’ouvrage doit accompagner le dépôt du dossier de permis de construire d’une attestation de prise en compte de la RT 2012.

L’attestation de prise en compte justifie :

  • Du fait que la conception bioclimatique du bâti a été prise en compte dès l’élaboration du projet, afin de garantir une efficacité énergétique maximale, à l’aide du coefficient Bbio.
  • D’une réflexion vis-à-vis des systèmes énergétiques du bâtiment, en particulier de l’étude de la mise en place des énergies renouvelables au bâti, afin de garantir un minimum de production d’énergie.

A la fin de la construction, lors de la remise de la Déclaration Attestant l’Achèvement et la conformité des travaux (DAACT), le maître d’ouvrage atteste de la prise en compte de la réglementation thermique 2012 lors desdits travaux, par le maître d’œuvre ou le maître d’ouvrage lui-même. Ce document est à établir par l’un des quatre professionnels suivants : un architecte, un diagnostiqueur DPE, un bureau de contrôle ou un organisme de certification si le bâtiment est soumis à certification.

Pour le dépôt du permis de construire, le maître d’ouvrage doit signer l’attestation.

Pour la déclaration attestant de l’achèvement des travaux, le concepteur du bâtiment (que ce soit le maître d’ouvrage ou le maître d’œuvre) devra signer l’attestation, et le maître d’ouvrage devra la joindre à la DAACT.

Tout manquement aux exigences de performance globales de la RT 2012 est passible en premier lieu de l’interruption des travaux. Dans le cas d’une poursuite des travaux malgré l’interruption, le maître d’ouvrage et les personnes responsables de la poursuite des travaux sont passibles de 45.000€ d’amende et de trois mois de prison, tandis que dans le cas d’une récidive, ils sont passibles d’une peine de 6 mois de prison.

Ces sanctions traduisent la volonté des pouvoirs publics de faire respecter la RT 2012.

Rénover en bois

Faire une rénovation en bois de sa maison

Barder une façade, modifier la toiture, créer un nouvel intérieur... Le bois est un matériau adaptable qui s’intégrera parfaitement à votre projet de rénovation. Barder en bois une façade est une solution permettant d'apporter un véritable cachet à une maison traditionnelle. 

Extension en bois

Faire une extension en bois de sa maison

L'extension consiste à agrandir un bâtiment en lui accolant une ou plusieurs pièces supplémentaires. L'extension (ou surélévation) en ossature bois est légère, rapide à mettre en œuvre et moins coûteuse qu'une construction maçonnée.

RT 2012

rt2012

La nouvelle réglementation thermique 2012 (dite « RT 2012 ») pose des objectifs ambitieux en matière d’efficacité énergétique avec un maximum d’énergie consommée.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Espace client